Connectez-vous S'inscrire
   
Facebook
Twitter
Pinterest
Foursquare
Netvibes
Rss
Jeudi 31 Juillet 2014


Vendredi 27 Janvier 2012 - 13:06

Génération à deux inconnues

Chronique du vendredi 26 janvier 2012





La chronique de la pop-culture à tendance geek. C’est un peu comme une rumeur qui n’en finit plus : au début, tu ne comprends pas, encore une nouvelle tendance, encore un nouveau né-mot-logisme… bof… tu n’es pas plus intéressé que cela. Ensuite, quelqu’un quelque part fait de la tendance un phénomène et on appelle cela faire le buzz. Finalement, plus personne ne sait exactement d’où cela vient, tout le monde en parle et peu de gens comprennent. Voilà ce qui s’est passé pour le phénomène de la « génération Y » : à force d’en parler, nous l’avons créée. Il s’agit de retrouver l’inconnue…


Génération à deux inconnues
Un peu de wikhistoire pour commencer : la « génération X » concerne les personnes nées entre 1960 et 1979, qui ont vu tour à tour la chute du mur de Berlin, la fin de la guerre froide, la chute de l’URSS, l’apparition du SIDA et du chômage de masse, mais en même temps – on va pas les plaindre quand même – ils ont eu « la chance » de voir en direct les années 80 et leur lot de t-shirts bariolés, de pin’s logotypés et de coupes de cheveux rétro-osées… La génération X, on comprend tous à peu près ce que c’est : une génération à une inconnue.

Là où le bât blesse, c’est pour la génération, dite Y, qui concernerait les personnes nées entre 1980 et 1995, et vois-tu ça tombe bien, je suis de 1981. Si je résume, ma « génération Y » a vu… euh…ben…ah oui, l’arrivée d’Internet… Voilà ce qui nous différencierait de l’ancienne génération… Et là je dis : waouh… Non sincèrement, ça valait le coup d’en faire une génération ! Wiki-ausecours me dit aussi que nous, nous n’avons pas connu le monde sans le SIDA… Ce qui est vrai du reste. Mais nous ne l’avons pas connu non plus sans la voiture, sans l’avion, sans Nicolas Sarkozy… Ni avec De Gaulle, Reagan ou Margaret Tatcher. Bref : tu l’auras compris, définir une génération par ce qu’elle n’a pas connu, ce n’est pas ce qu’il y a de plus convaincant.

Ensuite, question de dates : tout comme, je le suppose, ceux de 1979 ne se trouvent pas beaucoup de points communs avec ceux qui sont nés en 1960, moi et ceux qui sont nés en 1995, eh ben comment te dire, disons qu’un dîner en tête-à-tête se limiterait certainement à quelques twitts bien envoyés… Entre moi qui parlerais de La Cinq et eux qui me diraient que France 5 c’est pas trop leur truc. Entre moi qui expliquerais que j’ai eu un téléphone portable (à antenne) pour fêter mon bac et eux qui râlent parce que leur smartphone ne capte que Edge dans ce resto pourri. Entre moi qui… enfin tu as compris l’idée.

Laisse-moi t’exposer ma théorie : ni génération X, ni génération Y, je suis d’une génération à deux inconnues. La première inconnue : la date de début et celle de fin. Le modèle sociétal a changé en France et les limites de temps sont devenues plus floues : à quel âge est-on adulte, qui pourrait le dire ? La deuxième inconnue : ce qui nous rassemble vraiment. En fait tout et rien : Internet et l’informatique, certes en partie ; la télévision et les jeux vidéos, mouais ; (La Plume Culturelle, ah ça oui !) L’immédiateté de l’information ? pourquoi pas ? Les réseaux sociaux ? l’individualisme ? Oui et non.

Et puis, il y a eu le 19 janvier 2012. Grâce aux Etats-Unis d’Amérique, nous savons enfin qui nous sommes. En faisant fermer Megaupload de cette manière, le FBI nous a rassemblés : je ne savais pas ce que j’avais en commun avec un gamin de 16 ans, aujourd’hui je le sais. Je ne savais pas pourquoi j’aimais Internet, aujourd’hui je le sais. Je ne savais pas non plus ce qui me différenciait de la génération précédente, celle qui a créé Hadopi, aujourd’hui je le sais. Attention, ne te méprends pas, je ne donne pas raison au piratage - pas la peine de me dénoncer au FBI -, je dis juste que nous vivons dans un monde qui avance à toute vitesse et que la « génération Y » court bien plus vite que les précédentes. Tu veux comprendre la différence entre la génération X ou Y, dans le cas présent ? La génération Y télécharge, parfois illégalement, la génération X hurle au scandale, oubliant elle-même que les VHS vierges dans son salon il y a 10 ans, ce n’était pas exactement pour décorer…

Tu vois, jeune padawan, finalement ils avaient raison : la génération Y, c’est bien celle qui a vécu Internet sous le bras et ordinateur à la main. Là où ils se sont trompés, c’est qu’elle n’a pas de limite temporelle. Bref, Internaute de mon cœur, en un mot comme en cent, toi et moi, il y a de fortes chances que nous soyons de la génération XY… Maintenant, tu peux toujours choisir ton chromosome…


Notez

              


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 28 Juin 2013 - 12:05 C'est ma dernière surprise partie…

Jeudi 20 Juin 2013 - 16:59 Geek ta mère…


Nouveau commentaire :
Pour info :
Un modérateur est susceptible de supprimer, préalablement à sa diffusion, toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui serait contraire à la loi. Merci de votre compréhension.

Votre commentaire sera également publié dans le forum du site afin de lancer un sujet de discussion.

Tendancieuse | La Plume à gratter ! | Littérature générale | Jeunesse | BD | Le monde du jeu vidéo | Concerts en Lorraine | Le plein de musiques | Expositions | Sainte-Trinité










jmleglise
livres
gasri
dvuc-mde-nancy-contact@univ-lorraine.fr
laetitea
CHATPITRE
HalleVerriere
MuseeSarrebourg
irleau
lesportesvives
Helissenalain
Cyndy
LPC57
brunoaltmayer
juzaklo
annelaure_O
EvelyneMeyer
JonathanEckly
Manigance
ulil
Angelys
BANDROLIEN
Jerome
olievin
Karine
MUSICROCK
juzaklo1
Camille57640
mpmazzarini
Jeremy