Connectez-vous S'inscrire
   
Facebook
Twitter
Pinterest
Foursquare
Netvibes
Rss
Samedi 2 Août 2014


Vendredi 29 Juin 2012 - 10:14

La mécanique des souvenirs

Chronique du vendredi 29 juin 2012





La chronique de la pop-culture à tendance geek. Il en va des vieux sites comme de nos souvenirs, ils passent peu à peu et s’effacent de nos mémoires. Quand tout à coup, une photo, une carte ou une madeleine les fait remonter à la surface. Et là tu te souviens… Tu te vois jeune étudiant ou lycéen, quand la Silicon Valley et les « start up » faisaient trembler l’économie mondiale, tu ressens encore l’ennui et l’impatience qui caractérisaient les longues minutes qu’il te fallait pour parvenir à te connecter à Internet. En revoyant tout ça, tu te dis, inévitablement, « mais c’était déjà il y a quinze ans ? »


La mécanique des souvenirs
Le catalyseur peut prendre de nombreuses formes, parfois des plus inattendues. Une phrase prononcée par quelqu’un dans une soirée : « Comment ça s’appelait déjà ce site de téléchargement illégal au tout début ? Napster, c’est ça ? » Ah ! Napster… soupir… Ce site de partage de musiques, films et autres, qui a fait pleurer la Cour Suprême américaine, en s’emparant d’un vide juridique gros comme le déficit de la Grèce. Un nom de parti politique et ton petit neveu, encore tout innocent, qui t’interroge : « MODEM ? Pourquoi ils ont choisi ce nom, ces nazes ? » - oui mon petit neveu a un langage peu châtié, c’est normal c’est un djeuns – Ah, le Modem… Je crois vraiment, et du plus profond de moi-même, que tu ne saurais être un geek, si tu n’as pas connu le modem, sa musique caractéristique qui te faisait croire que tu te connectais à une autre dimension robotique. Le modem, ses tailles variées, ses formes incongrues (souviens-toi de la raie de Wanadoo), pour qu’il paraisse beau dans ton salon. Le Modem, c’est un peu la pierre de Rosette de l’Internet : il est au Web ce que l’araire est au tracteur, le silex au lance-flammes et le papyrus à La Plume Culturelle. Un moment obligé, un acte fondamental, le pourquoi du comment et le comment de tout ce que nous connaissons aujourd’hui.
 

Pour moi, le catalyseur était aussi bête qu’un plumier aluminium reçu en cadeau pour l’achat de plusieurs bouquins et logotypé du seul site français de l’époque concurrent d’Amazon, autant vous dire que c’était pas n’importe quoi, j’ai nommé ALAPAGE.COM. Et là tout m’est revenu. Les longues minutes de connexion sur le seul ordinateur de la maison, auquel j’avais eu accès après avoir envoyé ma petite sœur jouer avec des pierres et ma mère voir si l’air n’était pas plus rose ailleurs. Tu noteras que mon dino-père n’est même pas inclus dans cette liste, lui qui peine encore aujourd’hui à trouver la lettre L sur le clavier… Ensuite, le temps de chargement des pages, alors que nous avions du 516k, quand même, pour lequel mes parents avaient vendu leur âme au câble. Et tout ça pour acheter un ou plusieurs livres, introuvables à la librairie du coin. Je pense pouvoir dire que je passais bien 20 à 25 minutes pour enregistrer une seule commande de deux livres. La joie de recevoir le colis, avec un petit plumier en prime. Merci ALAPAGE pour tous ces bons souvenirs.

Comme une vieille dame un peu aigrie par le temps qui passe et qui regarde avec nostalgie tout ce qu’elle a fait, qui pense qu’évidemment c’était mieux avant, lecteur adoré, en vérité je te le dis, ce n’était vraiment pas mieux avant ! Si on m’avait dit il y a 15 ans, quand nous étions 4 dans ma classe de première à avoir une adresse mail, que 15 ans plus tard, j’écrirais une chronique pour un journal web que je ne mettrais quelques minutes à charger, que je pourrais recevoir des mails d’insultes sur la qualité médiocre de ma chronique ou l’inutilité de mes propos, je t’aurais pris pour Ray Bradbury et je t’aurais demandé de retourner dans la matrice (oui c’était la mode à l’époque). Et je te le dis aussi, si tu n’as pas encore mon grand âge, garde bien en mémoire tout ce que tu vois sur ton www en ce moment, parce qu’à la vitesse où ça va, dans 5 ans maximum, je lis mes mails sur ma main, dans 10 ans, je regarde la télévision dans tes yeux et avant même que tu aies eu le temps de dire « google m’a tuer », tu retrouveras dans un de tes cartons de déménagement, le badge de La Plume Culturelle et au milieu de tes livres une revue de La Plume Culturelle.

Alors tu te souviendras de moi et de ma chronique, qui je l’espère, t’aura un tant soit peu réjoui pendant une année… Et tu te souviendras de tout ce que tu faisais « autour » de cette chronique : lire tes mails sur Hotmail ou Gmail, regarder la télé en numérique, écouter de la musique en streaming, te brosser les dents avec du dentifrice, manger des trucs sortis de la terre ou je ne sais quel truc complètement has been. En attendant que cela arrive, laisse-moi te souhaiter, internaute de mon cœur, un juillet-août connected, facebookifique, twittesque. Et qui sait. Peut-être qu’en septembre, tu seras là…* 


 
* mon cadeau d’avant l’été : copie-colle la dernière phrase de cette chronique et googlelise-la**. C’est mon cadeau juste pour toi.
** si tu ne comprends pas ces termes, je ne sais vraiment plus quoi faire avec toi… Rattrapage en septembre.


Notez

              


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 28 Juin 2013 - 12:05 C'est ma dernière surprise partie…

Jeudi 20 Juin 2013 - 16:59 Geek ta mère…


Nouveau commentaire :
Pour info :
Un modérateur est susceptible de supprimer, préalablement à sa diffusion, toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui serait contraire à la loi. Merci de votre compréhension.

Votre commentaire sera également publié dans le forum du site afin de lancer un sujet de discussion.

Tendancieuse | La Plume à gratter ! | Littérature générale | Jeunesse | BD | Le monde du jeu vidéo | Concerts en Lorraine | Le plein de musiques | Expositions | Sainte-Trinité










jmleglise
livres
gasri
dvuc-mde-nancy-contact@univ-lorraine.fr
laetitea
CHATPITRE
HalleVerriere
MuseeSarrebourg
irleau
lesportesvives
Helissenalain
Cyndy
LPC57
brunoaltmayer
juzaklo
annelaure_O
EvelyneMeyer
JonathanEckly
Manigance
ulil
Angelys
BANDROLIEN
Jerome
olievin
Karine
MUSICROCK
juzaklo1
Camille57640
mpmazzarini
Jeremy