Connectez-vous S'inscrire
   
Facebook
Twitter
Pinterest
Foursquare
Netvibes
Rss
Jeudi 2 Octobre 2014


Mercredi 7 Mars 2012 - 14:39

Métro, boulot, coquelicot

Ecrit et réalisé par Fabien Giurgiu, « Le coquelicot » sortira courant mai 2012


par Léo Tescher



Thriller psychologique tourné en Lorraine, « Le coquelicot » est écrit et réalisé par Fabien Giurgiu. Pour son premier projet professionnel, le réalisateur met en avant un personnage torturé, et la danse comme moyen d'expression. A la manière d'un coquelicot, beau, fragile et narcotique, le film conte l'histoire de Noémie.


L'équipe du film sur le tournage. De gauche à droite : Marie Courtel (script), Jean-Luc Ciber (Cadreur), Julie Badoc (Noémie), Fabien Giurgiu (réalisateur). - © LPC | Sylvie Guillaume
L'équipe du film sur le tournage. De gauche à droite : Marie Courtel (script), Jean-Luc Ciber (Cadreur), Julie Badoc (Noémie), Fabien Giurgiu (réalisateur). - © LPC | Sylvie Guillaume
Il y a des jours qui coulent sans heurts, et d’autres où tout bascule. « Métro, boulot, bistro, mégots, dodo, zéro », disait Pierre Béarn... Le jour où elle découvre Schopenhauer, Noémie se trouve poussée par une force. Celle-là même qui l'entraîne dans la quête d’une issue à son quotidien devenu monotone par la force des choses. Elle décide alors de se consacrer corps et âme à sa passion, la danse, qu'elle pratiquait étant enfant. C’est son rêve inabouti, son paradis perdu, celui que Schopenhauer décrit comme un manque tant qu’il reste insatisfait. En fait, Le coquelicot tourne autour de la pensée du philosophe allemand que Noémie redécouvre pour le magazine dans lequel elle travaille. Fabien Giurgu s’explique : « J’ai toujours aimé la philosophie, me poser des questions sur toutes sortes de sujets. Bien sûr je suis loin de la thèse sur Schopenhauer, mais ce n’est pas ce que je revendique. Pour le film je ne me sers que d’une petite partie de sa pensée. »

Festivals en ligne de mire

A 22 ans, cet amoureux de la philosophie n’en est pas à ses premières amours. En peu de temps, il a appris à aimer la danse contemporaine dans laquelle il voit le moyen de « dire quelque chose par le corps sans faire parler le personnage ». Et puisque nous en sommes aux révélations, Fabien Giurgiu n’en est pas non plus à son premier court-métrage. Etudiant à l’Institut Européen du Cinéma et de l’Audiovisuel à Nancy, il s’est initié à la réalisation sur d’autres projets. Mais pour lui, Le coquelicot représente beaucoup plus que les habituels projets scolaires. Même s’il avoue ne pas vouloir « réduire la créativité à de l’argent », ce film peut le doter d’une visibilité certaine, « notamment dans les festivals consacrés aux courts-métrages ».  Au fil de la discussion, on sent Fabien Giurgiu animé d’un désir fort de faire du cinéma son métier. Un désir aussi grand que celui de Noémie ? Amusé, il répond ne pas être « prêt à tout sacrifier pour devenir réalisateur ».  « Je suis plus raisonnable qu’elle », ajoute-t-il.

Un projet professionnel

Peut-être pas prêt aux sacrifices, mais bel et bien prêt à en découdre avec le milieu, que l’on connaît compliqué à intégrer. Car Fabien a su tirer son épingle du jeu. Comme tant d’autres jeunes de son acabit, il confie que son projet « aurait très bien pu se monter entre amis ». Mais à un moment, comme quoi il y a des jours où tout bascule, il en a parlé à Jean-Luc Ciber de l'association de création et de promotion audiovisuelle Fisheye. « C'est lui qui m'a poussé à professionnaliser mon projet. Il m'a mis en contact avec plusieurs personnes », explique-t-il. Fabien s'entoure alors d'une équipe technique composée d'environ 25 membres, parmi lesquels notamment Ciber au cadrage et au montage, Frédéric Fisher en tant que premier assistant réalisateur et Olivier Koos à la direction photo. Après une première partie du tournage en juin 2011, Le coquelicot a rencontré quelques problèmes de financement vite résolus par les internautes d'Ulule. La seconde et dernière partie du tournage a eu lieu en septembre et en ce moment même le film est en post-production. La sortie en salle est toute proche. « Courant mai », promet Fabien.

Contact et renseignements :  
Fabien Giurgiu, réalisateur - courriel

Page Ulule du court-métrage
fr.ulule.com/coquelicot/



Notez

              


Nouveau commentaire :
Pour info :
Un modérateur est susceptible de supprimer, préalablement à sa diffusion, toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui serait contraire à la loi. Merci de votre compréhension.

Votre commentaire sera également publié dans le forum du site afin de lancer un sujet de discussion.

Musique | Arts & Expos | Spectacles | Littérature | Voyages | LPC, la revue | Rédaction | LPC TV | Le portrait de la semaine | Chroniques










Karine
dvuc-mde-nancy-contact@univ-lorraine.fr
jmleglise
livres
gasri
laetitea
CHATPITRE
HalleVerriere
MuseeSarrebourg
irleau
lesportesvives
Helissenalain
Cyndy
LPC57
brunoaltmayer
juzaklo
annelaure_O
EvelyneMeyer
JonathanEckly
Manigance
ulil
Angelys
BANDROLIEN
Jerome
olievin
MUSICROCK
juzaklo1
Camille57640
mpmazzarini
Jeremy