Echanger son HLM avec sa plateforme HLM ou une bourse d’échange

Les logements sociaux peuvent être échangés entre les particuliers en toute légalité et ce, pour permettre à chacun de trouver un appartement qui sache répondre au mieux à sa situation et à ses besoins. Les plateformes ou bourses d’échange sur le net facilitent ces échanges et font gagner du temps aux locataires concernés.

Des plateformes mises en place dans certaines villes de France

Que ce soit pour être plus proche de son travail, disposer de plus d’espace ou au contraire disposer d’un espace plus réduit ou pour toute autre raison, les habitants des logements sociaux sont nombreux à vouloir vivre dans d’autres conditions. De nombreuses bourses d’échange ont déjà été mises en places dans quelques villes comme Grenoble et Toulouse. En Haute-Savoie, une plateforme d’échange sur le web active depuis 2013 a déjà permis l’échange de 130 logements sociaux. Il était temps d’agir car les listes d’attente en vue d’échanger son HLM ne cessaient de s’allonger. Ce dispositif reste globalement peu connu puisque pas beaucoup d’échanges ont été enregistrés depuis sa création.

L’initiative pourrait bien être étendue

Les offices des HLM de ces différentes villes permettent aux habitants des HLM de poster leurs annonces sur une plateforme internet en précisant les informations à propos de son appartement et en détaillant ses attentes vis-à-vis d’un éventuel nouveau logement. L’avantage de ces bourses d’échange, qui ne requièrent qu’une simple inscription, réside dans la rapidité de la procédure qui ne prend que quelques mois, là où la procédure habituellement suivie par les locataires des HLM peut s’étendre sur plusieurs années. Chaque annonceur après s’être inscrit sur la bourse d’échange de sa ville peut recevoir des messages privés des personnes intéressées par son annonce.

Cette initiative, si elle fait ses preuves, pourrait bien être étendue à Paris dans le courant de l’année 2017. Une généralisation de cet échange de logements sociaux est possible dans un avenir assez proche car tout cela est examiné par l’Union sociale pour l’habitat. Le but est de ne plus cantonner ces échanges aux HLM d’une même ville mais de les pratiquer à un niveau intercommunal dans le but de satisfaire les locataires qui ont été mutés. Pendant ce temps, une start-up s’est déjà lancée dans l’échange de HLM à l’échelle nationale. Il s’agit d’un site nommé Lokalok.com qui facilite la procédure d’échange en donnant une liste de propositions susceptibles de correspondre à chaque profil. Une petite révolution de l’habitat qui saurait réjouir les personnes n’accrochant pas avec la routine.