Des solution pour le bien-être des personnes agées

Les personnes âgées nécessitent parfois, un peu de compagnie, un peu d'animation ou encore des soins médicaux. C'est pourquoi il existe des maisons de retraite appelées EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes).

Comment choisir une maison de retraite ?

Pour commencer, il existe plusieurs catégories d'EHPAD : certains sont privés et d'autres publiques. Ensuite, il existe des EPHAD médicalisées avec soins permanents en fonction des besoins des patients. D'autre part, il y a les maisons de retraite non médicalisées qui accueillent les personnes âgées en perte d'autonomie, mais qui n'ont pas besoin de soins médicaux permanents. On peut entrer dans un EPHAD à partir de l'âge de soixante ans. Cette solution offre l'avantage de lutter contre l'isolement et de proposer un cadre de vie rassurant aux résidents avec un suivi personnalisé de chacun. En fonction de la catégorie de l'EHPAD, les prix et les prestations sont différents.

Bon à savoir

À l'entrée dans une maison de retraite, une évaluation sera faite de la personne âgée appelée GIR (Groupe Isolement Ressource). Cette évaluation permet de déterminer le niveau de perte d'autonomie du résident et influence l'allocation personnalisée d'autonomie. Il existe six niveaux de GIR, le premier niveau est le stade qui concerne les personnes les plus affaiblies et qui ont le moins d'autonomie. Le sixième stade, quant à lui, concerne les personnes les moins faibles et qui ont le plus d'autonomie. 

Ensuite, il est évident pour chaque résident d'évaluer pour entrer en maison de retraite son financement. Il faut savoir que la convention tripartie a défini trois tarifications qui se complètent pour le coût total d'un résident. Le tarif dépendance, qui concerne prend en compte l'assistance à la vie ; le tarif hébergement qui concerne les frais d'hébergement, de restauration, l'animation et l'entretien) ; et pour finir le tarif des soins qui est totalement pris en charge par la sécurité sociale excepté les frais dentaires, les honoraires et prescriptions des spécialistes, des transports sanitaires et de la prise en charge des examens avec des équipements matériels lourds.