Installation infirmière libérale : statut et matériel

Infirmière, vous souhaitez passer en libéral mais ignorez comment vous y prendre ? Conditions d’exercice, statut, formalités d’installation, matériel obligatoire, voici le guide des différentes étapes pour réussir votre installation !

Quelles conditions pour exercer en tant qu’Infirmière Diplômée d’Etat Libérale ?

L’Infirmière Diplômée d’Etat Libérale (IDEL) exerce une activité en tant qu’indépendante. Elle est considérée comme un Travailleur Non Salarié sujet à des charges sociales qu’elle doit déduire de son chiffre d’affaires. En outre, des conditions particulières doivent être remplies pour exercer en libéral :

  • Etre évidemment titulaire du diplôme d’Etat d’infirmier (DEI)
  • Avoir au moins 24 mois d’exercice de la profession au cours des six dernières années
  • Bénéficier d’une expérience professionnelle au sein d’un pays membre de l’Union européenne ou d’une structure médicale dispensant des soins généraux de type clinique ou hôpital.

Quant au mode d’exercice, plusieurs alternatives s’offrent à vous :

  • Le remplacement: c’est la solution la plus choisie lorsqu’on débute ! Pourquoi ? Peu contraignante – vous utilisez les feuilles de soins et le matériel de la personne que vous remplacez – vous pouvez travailler avec plusieurs cabinets sans devoir affronter leurs diverses contraintes administratives. Attention toutefois de bien établir un contrat avec votre titulaire spécifiant toutes les modalités de votre remplacement : dates, durée, rémunération…
  • La collaboration: vous intégrez un cabinet déjà existant, utilisez votre propre matériel et votre CPS mais vous ne vous y associez pas. C’est également un bon moyen de vous constituer une patientèle.
  • Les maisons de santé: ce mode d’exercice relativement récent remporte néanmoins de plus en plus l’adhésion auprès des infirmières voulant s’installer en libéral. La maison de santé est une structure regroupant des professionnels de santé exerçant tous en libéral : médecins, kinésithérapeutes, psychologues. Mais attention, afin de pouvoir « ouvrir » une maison de santé, il faut au moins compter la présence de deux médecins et d’un infirmier. Elle doit également présenter des objectifs bien définis et un projet sanitaire validé par l’Agence Régionale de la Santé (ARS).

Quelles sont les démarches administratives à accomplir en tant qu’infirmière libérale ?

En tant qu’IDEL, vous devez vous inscrire au conseil de l’Ordre des Infirmiers du lieu où vous exercez et lui payer une cotisation. Quant aux administrations, vous devez vous déclarer auprès de l’ARS, de la Caisse Primaire d’ Assurance Maladie ainsi que du Centre de Formalités des Entreprises. Enfin, vous devez obligatoirement vous affilier à la CARPIMKO (caisse de retraite dédiée entre autres aux infirmiers libéraux) et souscrire un contrat de responsabilité civile professionnelle.

Concernant la tarification de vos actes, ils dépendent de votre statut conventionné ou non, à savoir si vous avez accepté la convention nationale entre les caisses d’assurance maladie et les infirmiers libéraux qui liste, pour chaque type de soins, des tarifs établis.

Quel matériel une IDEL doit-elle obligatoirement se procurer ?

Lorsque vous décidez de devenir infirmière libérale, vous devez vous constituer un équipement complet qui vous permettra d’assurer vos tournées quotidiennes jalonnées de soins très différents. En premier lieu, un sac ou une sacoche équipé de nombreuses poches pour ranger tout le matériel nécessaire :

  • une boîte de gants stériles
  • une boîte de compresses stériles,
  • des bandes de plusieurs formats
  • plusieurs types de seringues : 10 cc, 5cc, 2cc
  • gel antiseptique pour les mains
  • thermomètre
  • tensiomètre
  • stéthoscope
  • bétadine
  • sérum physiologique
  • stéristrips
  • différents types d’aiguilles
  • coton
  • pansements
  • paire de ciseaux
  • ..

Cette liste non exhaustive va évoluer à mesure que vous vous familiariserez avec votre patientèle et des différents types de soins que vous devrez lui prodiguer.

En plus de ce matériel pratique indispensable, vous devrez vous munir de votre carte CPS (Carte d’identité électronique dédiée aux professionnels de la santé) et d’un boîtier de télétransmission nomade afin de prendre l’empreinte de la carte vitale de vos patients et transmettre les Feuilles Electroniques de Soins (FSE) à la CPAM.

Quel logiciel infirmier choisir ?

Parmi les logiciels infirmiers dont une infirmière libérale a besoin, choisir un bon logiciel de télétransmission infirmier est primordial. Il va vous permettre d’envoyer au fur et à mesure de vos tournées toutes les FSE de vos patients. Il en existe plusieurs sur le marché et pour les départager, il est important de se focaliser sur les « plus » qu’ils offrent. Un logiciel infirmier complémentaire digne de ce nom doit proposer une application téléchargeable sur un smartphone afin, par exemple, d’avoir accès à tous ses rendez-vous d’un simple coup d’œil. Un tableau de bord clair et une navigation aisée ne sont pas à négliger. Parmi les options intéressantes, cherchez également la facturation automatique des actes, une bonne sécurisation des données et surtout des mises à jour et des hotlines gratuites.

Vous voilà fin prête à vous lancer dans votre activité d’infirmière libérale au service de la santé !