L’histoire du téléphone à travers trois générations

En 1974, la France assiste enfin à la généralisation du téléphone fixe. En mars 1983, c’est la sortie commerciale du premier appareil mobile Motorola. En janvier 2019, la marque chinoise Royole présente un smartphone avec écran pliable, le FlexPai. Trois générations auront ainsi vécu l’évolution fulgurante de la téléphonie. 

Les grands-parents et le téléphone fixe

La première communication téléphonique internationale entre New York et Londres a pu être établie, le 7 janvier 1927. Mais les familles françaises attendront longtemps pour être équipées d’une ligne de téléphone privée. Dans les années 1970, seul un foyer sur sept en possède une. Les cabines publiques sont nombreuses et les Français sont heureux d’entendre régulièrement la voix de leurs enfants et petits enfants, même s’ils sont loin d’eux. 

 

Leurs enfants et le téléphone portable

Posséder un téléphone à son domicile se démocratise rapidement, les communications devenant de moins en moins coûteuses. Avec l’apparition des répondeurs téléphoniques, les Français sont désormais toujours joignables. Ils peuvent prendre connaissance de leurs messages et rappeler leurs correspondants. 

Jusqu’au jour où ils découvrent la téléphonie pour voiture en 1975, puis en mars 1983, le Morotola DynaTAC 8000X, premier appareil mobile. C’est un appareil encombrant et lourd (près de 800 g) avec peu d’autonomie (environ une heure). Il est principalement utilisé pour des raisons professionnelles. Les particuliers devront encore attendre quelques années, le temps que les téléphones portables diminuent en taille et en poids

 

Le téléphone portable est en perpétuelle évolution

La téléphonie sans fil devient plus abordable, même si la couverture réseau n’est pas encore tout à fait au point. En 1993, plus de 750 000 Français possèdent un téléphone portable

Le premier smartphone est commercialisé par IBM en 1994. Il mesure plus de 20 cm de long pour un poids de 500 g. Au fil des ans, les modèles se miniaturisent et se dotent de nouvelles fonctionnalités. 

En 2007, c’est l’arrivée de l’iPhone, téléphone à interface multitouches. 

 

Et si l’on pliait son smartphone cette année ?

Lors du CES de Las Vegas 2019 qui a eu lieu en janvier, les nouveautés en téléphonie mobile ont été surtout dominées par le smartphone avec écran pliable, celui que vous rangerez bientôt au fond de votre poche. Cela fait un moment qu’on en parle, mais les contraintes techniques ne sont pas des moindres à commencer par l’obligation d’utiliser des écrans OLED qui, selon les constructeurs, supporteront facilement d’être pliés 200 000 fois, soit l’équivalent d’une utilisation quotidienne pendant toute la durée de vie du smartphone pliable. 

Le premier modèle actuellement commercialisé est le smartphone pliable FlexPai. Il peut s’utiliser déplié avec grand écran et caméra située sur un côté ou replié, comme un téléphone portable ordinaire. Il présente alors une certaine épaisseur en raison d’un pli bombé et offre un affichage recto verso. 

Le smartphone pliable FlexPai se décline en 3 modèles avec respectivement 128 Go, 256 Go ou 512 Go de stockage. Le premier a 6 Go de RAM, les deux autres en ont 8. 

Royole n’est pas le seul constructeur à se lancer sur le marché du téléphone avec écran qui se plie et la marque Huawei a prévu de présenter un modèle à l’occasion du MWC (Mobile World Congres) qui se tient à Barcelone, fin février 2019. Ce sera l’occasion de rattraper la société Samsung qui, en novembre 2018, présentait son prototype de smartphone pliable, le Galaxy F. 

La concurrence est rude, mais elle profitera sûrement à tous nos petits-enfants prêts à s’offrir un téléphone portable pliable.